Le mur en pierre sèche qui soutient le chemin des chalettes s’est écroulé, début 2017, sur 8 mètres de longueur dans sa portion située juste au-dessus du hameau du Mont Thou. La reconstruction de cet ouvrage constitue une grosse opération pour les bénévoles de notre association qui devront manipuler, ajuster et assembler environ 40 m3 de pierre. C’est un beau challenge en termes d’organisation et de travail.

Avant de débuter la reconstruction du mur, nous avons sécurisé le chantier en stabilisant les têtes des murs jouxtant la section écroulée. Nous avons construit des panneaux de coffrage (bastaings et planches) qui ont été montés contre les murs de part et d’autre de la partie écroulée. Le chantier dominant une prairie en forte pente, un merlon de pierre a été construit et un grillage a été installé à quelques mètres en aval du mur à reconstruire.

Le travail de reconstruction a démarré par le tri des pierres et leur transfert sur le chemin des chalettes.

En parallèle, le chantier de restauration des ouvrages en pierre sèche (cabornes, murs) du Mont La Roche continue le long du chemin du bois de pins.
Si vous êtes intéressé par la pierre sèche, venez nous rejoindre tous les mardis après-midi sur nos différents chantiers.