Située sur le mur de la propriété Thomas, à l’angle de la route de St Cyr à Lyon avec la rue Elysée Thomas. Cette croix signale l’aménagement de la place des Ormes, où l’on avait planté des « petits ormes » sous Henri IV. C’est là que Louis XIII fit son entrée solennelle en 1642, reçu sous des tentes de soie par l’élite lyonnaise. (source : Sylvie Piloix, historienne pour l’association la Pie Verte)

On peut y voir une fleur de lys sculptée et de de grosses volutes enroulées sur elle-mêmes qui sont caractéristiques de l’art baroque (fin 16e siècle -déb.18e);

Cette croix est citée dans le procès du Sieur Flory, propriétaire aux Ormes (Maison Thomas actuelle) contre la commune de St Cyr au Mont d’Or, en 1829 :

« Et les deux extrémités du mur riverain du chemin sont terminées en pans coupés, pour faciliter la viabilité au public! et l’un des deux est surmonté d‘une croix antique sculptée qui atteste là, comme d’autres croix , la rencontre de trois chemins publics. »

« Deux tilleuls de trois siècles, vrais géants dans leur espèce, et un autre tilleul, situé un peu plus au nord, vieillard de deux siècles au moins, plantés évidemment pour l’ornement du lieu, la commodité et l’agrément du public, attestent que le sol qui fut leur berceau était autrefois, comme aujourd’hui, un lieu public.

Enfin, une croix en pierre, qu’on voyait encore en 1749, sur un point de l’espace qui forme maintenant esplanade, constatait à son tour que le lieu où elle s’offrait à la vénération des fidèles, et servait de station aux processions publiques, surtout à celles des rogations, était nécessairement un lieu public, une place publique… Voilà le lieu dont le Sieur Flory voudrait se faire une propriété privée… »

(Mémoire pour la commune de Sain-Cyr au Mont-d’Or, contre le sieur Michel Flory, pages 24-35 – 3…) https://books.google.fr/books?id=fqCOqtq4HgMC&pg=PA26&lpg=PA26&dq=sieur+flory+st+cyr+au+mont+d%27or&source=bl&ots=8Up0Gr2mdZ&sig=-6JUny99-7XNf0L22kpqOY5SO1o&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj3xp3PscjLAhVFAxoKHY_dBiwQ6AEIHjAA#v=snippet&q=croix&f=false

Le croisillon a été refait à neuf, l’original était sans doute fleurdelysée comme l’est celle du chemin des Combes qui est un peu sa soeur jumelle (voir plus haut).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA